Fournée de châles

Voici une petite fournée de châles.

Après un long moment d’absence. Je m’étais pourtant promis d’être plus régulière…

Bon les châles. ils sont trois. Un bleu en coton, un gris en laine et un rouge et noir en laine.

Commençons par le premier, un mini châle en coton bleu marine au crochet. Réalisé il y a quelques temps mais que je n’avais pas pris le temps de bloquer. Du coup, je ne sais plus quel modèle j’ai utilisé.

Quelques photos du processus de blocage.

Et du résultat.

DSC00928DSC00929DSC00930DSC00931

Le deuxième est un châle en tricot. Couleur grise. En forme d’aile. J’ai adoré me lancer dans la dentelle. Je pense que je vais peut être retenter l’expérience. Le seul point noir, j’ai fait une erreur en rabattant mes mailles, le rabattage n’est pas assez élastique. Je le saurai pour la prochaine fois.

« Il n’y a que celui qui ne fait jamais rien que ne fait jamais d’erreur ».

Ici aussi, je ne me souviens pas du modèle.

Avant blocage.

Et après.

DSC00932DSC00933DSC00934DSC00935

Et le denier. Modèle de ma création n’ayant pas trouvé mon bonheur. En dégradé de rouge et noir.

Pas de photos du blocage. Juste du résultat.

Je pense mettre les notes prises lors de sa réalisation au net pour en faire un joli patron.

Publicités

Manger plus sainement

Ou l’échec du mois de juillet.

J’avais décidé en juillet de manger moins de sucres ajoutés, de manger plus de fruits et de légumes, de boire mes 2 litres d’eau quotidiens. Et bien ce fut un échec cuisant.

J’ai plutôt augmenté ma dose de sucre, diminué celle de fruit et pas du tout suivi mon hydratation.

Bon en même temps, M Doudou était lui aussi en vacances et de ce fait chargé des courses. A nous les réserves de biscuits et de grignotages. Et je ne parle même pas du respect de notre budget. J’ai aussi ma part de responsabilité. Ne pas lui dire et surtout craquer pour du chocolat. Blanc bien sûr et noir fourré au caramel. Bref le zéro pointé du mois de juillet.

Le seul à manger sainement c’est Petit Bout. Bon à 9 mois c’est facile.

Mais je ne désespère pas. Nouveau mois, nouvel essai.

Croisons les doigts.

Pantalons pour Petit Bout

Petit Bout grandit à une vitesse folle. Tellement qu’il a eu besoin de nouveaux pantalons.

Ni une ni deux, passage au magasin de tissus et hop du jolis cotons pour des chouettes pantalons.

Le patron est celui du pantalon Jim de Maison Victor.

J’ai enlevé les poches pour le bleu. Puis voulant des pantalons ultra simples ben j’ai enlevé les autres détails.

Ces pantalons son géniaux. Le modèle est super. Je pense que je vais en refaire une série pour l’automne.

Place aux photos. Pour info, Petit Bout a 7 mois sur les photos et le pantalon est réalisé en taille 80.

DSC_0039 (2)DSC_0042 (2)DSC_0040DSC_0038

J’ai encore une couture pour bébé à montrer. Puis je couds un peu pour moi.

Gentil monstre orange

Il y a un peu plus d’une semaine, ma belle sœur a donné naissance à son deuxième enfant. Un petit gars qui se porte comme un charme.

Pour souhaiter la bienvenue au bouchon, j’ai crocheté un doudou.

Voici les étapes de construction du petit monstre.

Tout d’abord, un corps et une tête. Tête sur laquelle on brode de jolis yeux gis. On lui ajoute une paire de bras, une de jambes et une jolie queue.

On fini avec les oreilles.

DSC00619DSC00621

La maman a été ravie du cadeau.

C’est ce livre qui m’a permis de créer ce petit monstre.

J’ai adoré le fait de pouvoir choisir le monstre que je voulais.

La grande sœur du bouchon a aussi pu choisir son monstre.

Et M Doudou pourra choisir celui de petit bout.

A suivre donc.

En route vers le minimaliste

Première étape : ma garde robe.

En perdant mon bulot, je me suis dit qu’il était aussi temps de faire toutes ces choses que je n’arrêtais pas de repousser.

La première, faire le tri dans mes vêtements.

Entre temps, je commence à me poser pas mal de questions sur mes habitudes de consommations, ma tendance à accumuler (un peu) et tout le reste.

Je décide donc de faire un tri drastique de la garde robe.

Voici donc le point de départ.

Tellement de truc dans cette armoire que certains vêtements étaient condamnés à rester dehors.

J’ai pris mon courage à deux mains et j’ai trié.

Un tas avec les trucs à vendre/donner et un autre avec ceux à jeter.

Tous les vêtements trop petits, ceux que je n’ai plus mis depuis un an, ceux que je gardais au cas où, dehors.

Et ben ça en fait du vide et de la place.

DSC00632DSC00633DSC00634DSC00635

J’ai retrouvé de la place, des cintres.

La prochaine étape, la commode. Puis les livres.

Savoir rebondir

Le 4 mai, c’était les 6 mois de mon petit bout. 6 mois de rire, de larmes, de joies, de frustrations mais 6 mois que je n’échangerais pour rien au monde.

C’est aussi le jour où M Doudou m’a confirmé qu’il serait là pour moi.

C’est ce jour-là qu’a choisi ma cheffe pour me viré. Licenciée sans autre forme de procès.

Suis-je toute blanche dans cette histoire ? Pas totalement. A-t-elle tous les torts ? Comme j’aimerais dire oui.

Je n’ai plus qu’à rebondir, une fois de plus. J’y suis parvenue une fois, je le ferai une deuxième fois.

J’ai pris le temps de digérer la nouvelle. Je vais prendre un peu de temps pour moi. Je vais profiter de mon petit bout.

Je vais en profiter pour reprendre le temps de cuisiner des bons petits plats (avec plein de légumes), des purées et des compotes pour Petit Bout.

Je vais me réinstaller derrière ma machine à coudre. La pauvre, elle doit se sentir un peu délaissée depuis le temps.

Je vais crocheter, tricoter, apprendre de nouvelles techniques.

Je vais faire du yoga, de la méditation, aller à la piscine, me promener, voir des gens (et essayer d’être enfin un être vaguement sociale).

Je vais aussi me remettre en question. Voir comment améliorer ce qu’il m’a été reprocher (paraît que je ne sais pas communiquer).

Et je vais éviter de déprimer.

Et si j’allais chez le psy.